De l’intérêt de centraliser à l’ESPE les inscriptions administratives des masters MEEF premier degré, second degré et encadrement éducatif.

samedi 11 janvier 2014
popularité : 18%

De l’intérêt de centraliser à l’ESPE les inscriptions administratives des masters MEEF premier degré, second degré et encadrement éducatif.

Les étudiants pourraient ainsi bénéficier :

  • D’un dispositif lisible. Actuellement cette dernière est faible. Les étudiants candidatent à l’ESPE, puis s’inscrivent administrativement dans chacun des établissements d’enseignement supérieur impliqués dans la formation des enseignants.
  • D’une campagne d’inscription (modalités et calendrier) unique et donc d’informations claires (inscription ou réinscription).
  • D’une rentrée structurée et bien organisée
  • De la construction d’une identité, d’une culture commune dans l’esprit et la lettre de la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République et des décrets d’application.
  • De la mutualisation des enseignements. Un étudiant devrait pouvoir avoir le choix de suivre l’enseignement qui lui semble le plus approprié, quel que soit l’établissement d’enseignement supérieur qui le propose, en fonction de son parcours antérieur et de l’offre de formation offerte.
  • De la mise en place d’équipes pédagogiques. Ces équipes pluri catégorielles (enseignants et enseignants-chercheurs des UFR, de l’ESPE, professionnels en exercice de l’éducation nationale) sont un élément clef de la réforme.
  • De procédures et de tarifs identiques pour les étudiants en reprise d’études quel que soit l’établissement d’enseignement supérieur retenu.

L’ESPE pourrait ainsi :

  • Maîtriser les inscriptions à savoir faire étudier par la commission d’autorisation d’inscription tous les dossiers d’étudiants désirant s’inscrire en M1 MEEF.
  • Centraliser les informations concernant les étudiants afin de :
    - Disposer d’informations fiables et partagées sur les inscrits dans les différentes formations.
    - Pouvoir transmettre des informations fiables concernant la formation des enseignants aux ministères de tutelle.
    - Assurer un suivi des cohortes MEEF.
    - Assurer une mise en stage des étudiants rapide et efficace.
  • Construire un modèle économique entre les établissements d’enseignement supérieur à partir de la centralisation des droits d’inscription et des « données SYMPA »
  • Gérer de manière beaucoup plus maîtrisée les services prévisionnels des formateurs de l’ESPE.

Emmanuel Lefèvre
ESPE de Paris