Disparités et ambiguïté

lundi 11 novembre 2013
popularité : 89%

Disparités et ambiguïté
Les fonctionnaires stagiaires à 100h de formation ESPE sont considérés comme électeurs... ils ont été inscrits sur les listes par l’administration et sont éligibles (mandat de deux ans dans leurs cas ?). Il y a donc deux poids deux mesures selon les académies alors qu’on a tous le même logo !
Les PEMF, eux, qui assurent formation M1, M2 et FSTG... ne sont pas électeurs. Comment des formateurs de terrain, appelés des voeux du ministre ne sont pas considérés comme acteurs de la formation... et donc électeurs et éligibles (ils l’ont été jusque dans les conseils de l’université au moment de l’intégration, puis absents lorsqu’ils sont revenus sous la tutelle du MEN).
Comment peut-on dans un "cadrage national" avoir de telles disparités et de telles ambigüités ?
Aujourd’hui je viens de voir un rapport de visite pour un étudiant en stage (non fonctionnaire stagiaire, seulement admissible) transmis à un IEN, qui n’a rien à voir avec son équipe de suivi, le stage faisant partie du master... méprise sans doute, mais il faut s’attendre à des glissements constants de cet ordre (rappelons que l’admission lève totalement l’anonymat et pour les PE, le recrutement se fait par académie... dans les jurys tout le monde connait tout le monde).
Nadine Wargnier
ESPE de Bourgogne
Le 11 novembre 2013