Une gestion des stages hiérarchique et administrative mais ni pédagogique, ni égalitaire !

jeudi 14 novembre 2013
popularité : 96%

Une gestion des stages hiérarchique et administrative mais ni pédagogique, ni égalitaire !
Avec l’ESPE, nous avons inauguré de nouvelles procédures pour la mise en œuvre des stages étudiants : désignation par le rectorat des établissements d’accueil, désignation par le chef d’établissement des collègues tuteurs, mêmes dates imposées dans toute l’académie à tous les étudiants d’un niveau de master et une charte des stages très prescriptive pour les tuteurs et établissements. Autant d’obstacles à une organisation pédagogique de l’encadrement des étudiants sur le terrain : des périodes non adaptées dans plusieurs disciplines, des prescriptions de nature à décourager les volontés de tuteurs non expérimentés ; on fait table rase du réseau de conseillers pédagogiques formés auxquels s’adressaient les formateurs, on compte d’abord sur l’autorité du recteur et des chefs d’établissement pour que chaque étudiant soit placé dans une classe. Mais parfois les choses se compliquent, la machine se grippe : les tuteurs sont prévenus au dernier moment, les étudiants attendent... parfois il n’y a pas assez de stages possibles, celui-ci est alors le prix de la course... où est l’égalité ? Les étudiants cherchent donc eux-mêmes des solutions auprès de leurs anciens profs de lycée. D’autres sont accueillis en stage quand les tuteurs n’ont pas leurs élèves (du fait des stages en entreprise)... Les tuteurs reprochent à l’ESPÉ, qui n’y est pour rien, ses procédures bâclées tout en se dévouant malgré tout pour assumer la tâche : la boucle est bouclée.

MF Le Marec, enseignante masters Second degré ESPÉ
Académie de Nantes
Le 14 novembre 2013