Calendrier : concilier des choses inconciliables

mercredi 4 décembre 2013
popularité : 18%

Calendrier : concilier des choses inconciliables

En terme de calendrier, on nous demande de jongler avec des choses inconciliables Les écrits du concours sont en mars. La préparation a commencé depuis septembre, mais avec la semestrialisation, les cours se sont arrêtés début décembre pour laisser place aux examens. Ensuite nos étudiants seront en stage massé (dates imposées par le rectorat). Cela fait donc 2 mois sans cours. On a dû trouver des moyens supplémentaires hors maquette pour pouvoir préparer le concours. Mais ce n’est pas pérenne. Ensuite le deuxième semestre commence, avec des écrits en plein milieu, puis la préparation des oraux. Ils sont en examen après les vacances de Pâques. Quand va se passer la soutenance du mémoire ? Si les étudiants s’attellent au mémoire, ils ne peuvent pas préparer les oraux et faire le mémoire avant n’a aucun sens pour eux. Le problème de fond : la conception d’un master MEEF qui est lié à la préparation d’un concours qui a un calendrier spécifique en décalage avec celui de l’université. Soit c’est l’université qui doit se plier aux exigences du concours, soit le concours s’adapte à l’université. Mais en l’état, ça ne peut pas marcher. Vers un statut dérogatoire pour les masters MEEF ?

Anne Roger- MCF UFR STAPS
ESPE Lyon
Le 4 décembre 2013