Démissions des responsables de la nouvelle école des professeurs d’Aquitaine

mardi 10 décembre 2013
popularité : 15%

Source : Sud-Ouest

Au moment où un comité de suivi des nouvelles écoles des profs, les Ecoles sup­rieures du pro­fes­so­rat et de l’éducation (ESPE), est ins­tallé au niveau national, celle d’Aquitaine vit un premier conflit majeur.

Les huit principaux responsables de cette nouvelle école, dont les représentants des cinq départements de l’établissement dans la région Aquitaine, ont déjà présenté leur démission vendredi et lundi. L’actuelle administratrice provisoire Martine Jaubert, professeur des universités, a également présenté sa démission au recteur qui l’aurait refusé. Celles de plusieurs directeurs des études pourraient suivre, selon nos informations.

A l’origine de ce coup de semonce, l’élection par le conseil d’école d’un nouveau directeur qui ne soutient pas le projet de ce personnel de direction. Ce conseil d’école composé d’usagers, de représentants du personnel, de politiques et d’universitaires, a finalement choisi un universitaire breton, responsable de l’éducation dans un conseil régional, pour piloter cet Espe d’Aquitaine, parmi 6 candidats.

Les démissionnaires considèrent que c’est le projet de l’Espe qui est ainsi condamné. Ils voulaient que l’ex-directeur de l’IUFM, Philippe Girard, soit reconduit dans ses fonctions. Ce dernier avait d’ailleurs co-rédigé le dossier d’accréditation du ministère, qui fixe le cadre dans lequel l’école doit fonctionner. Ils craignent désormais que l’Espe ne dispose plus de la même ambition, ni des mêmes moyens. L’équipe de direction doit déposer symboliquement sa démission mardi en fin de matinée au rectorat.