Témoignage ESPE de Nantes

lundi 1er décembre 2014
popularité : 33%

A l’ESPE Nantes, comme ailleurs, plusieurs questions apparaissent inacceptables dans le fonctionnement actuel :

- absence de démocratie minimale dans des instances où, déjà minoritaires de par la loi, les élus comptent pour partie négligeable (pas de renouvellement des étudiants qui n’ont plus qualité pour siéger, calendrier imposé au dernier moment...).

- conditions de travail difficiles et de plus un projet de regroupement de deux espaces de formation du site de Nantes sur un seul (pour offrir un des bâtiments de l’ESPE comme lieu de transition à d’autres composantes pendant des travaux de rénovation). Projet jugé intenable en l’état alors que la rentrée 2015 est programmée sur un seul espace.
De fait, notre seul luxe était bien de ne pas avoir à se battre pour avoir une salle de formation adaptée.

- Augmentation des heures complémentaires, paiement au tarif HTP, tâches multiples non intégrées dans les services à leur juste valeur...

Du coup, comme le disait le tract du Snesup : "Ça suffrat comme ci !" et l’Intersyndicale FSU - SGEN - UNSA a décidé de marquer le coup en ne siégeant pas aujourd’hui (vote du budget). Une délégation a expliqué nos raisons, en fichier joint vous trouverez la déclaration qui a été lue.

En fait, même majoritaires, "ils" ont un peu besoin des élus (juste pour la forme) : le quorum n’était pas atteint, le CE ne s’est pas tenu ! Il sera convoqué d’ici une quinzaine... On verra si quelque chose bouge...

PDF - 91.9 ko
declaration de l’intersyndicale des élus au CE ESPE Nantes