Mobilisation à l’ESPE de Lorraine

dimanche 23 novembre 2014
popularité : 100%

MOBILISATION ESPE LORRAINE – ANTENNE 54
Les premiers témoignages des stagiaires en formation à l’ESPE commencent à arriver début octobre : tous se plaignent d’un surcharge de travail importante. Les stagiaires titulaires d’un master, qui représentent 40 % des stagiaires pointent le fait qu’ils ont de nouveau un mémoire à rédiger et qu’ils ont des cours identiques à ceux qu’ils avaient l’année passée.

  • La 1ère AG à l’ESPE, à la mi- octobre rassemble une trentaine de présents. Ils sont débordés, déçus d’une formation qui n’est pas adaptée à leur situation.
  • Le SNUipp-FSU, reçu en audience académique par le directeur d’ESPE expose les difficultés que rencontrent les stagiaires et leurs revendications. Le directeur de l’ESPE n’avance sur rien.
  • À la rentrée de novembre une nouvelle AG à l’ESPE ne rassemble que quelques stagiaires. La mobilisation retombe. L’action du 19 novembre est mise en perspective, une pétition académique est lancée.
  • Lors d’une deuxième audience, le directeur de l’ESPE déclare qu’il a entendu les stagiaires. Il annonce que les stagiaires titulaires d’un master MEEF pourront reprendre le sujet de leur ancien mémoire,qu’il n’y aura aucune évaluation non formative…Mais il évoque aussi le fait qu’il ne peut pas tout remettre en cause. Et il accepte de rencontrer les stagiaires.
  • Le 19 novembre une quinzaine de stagiaire sont mobilisés. Ils affichent leurs revendications pour améliorer leurs conditions de formation.
  • Les stagiaires mobilisés ne lâchent pas même s’ils sentent que l’administration ne cédera pas, notamment sur la question du mémoire.
  • Suite au 19 novembre, les stagiaires remettront la pétition lors d’une nouvelle audience académique, et continueront de faire valoir leurs revendications pour dans l’urgence obtenir des améliorations de leurs conditions de formation.