Etudiants-stagiaires : Compte-rendu d’audience avec la directrice de l’ESPE de Créteil

dimanche 5 octobre 2014
popularité : 100%

Etudiants-stagiaires : Compte-rendu d’audience avec la directrice de l’ESPE de Créteil

Les étudiants-stagiaires de l’ESPE de Créteil ont été reçus ce mercredi 1er octobre midi par la directrice de l’ESPE.
Ils étaient accompagnés par le SNUipp-FSU, le SNUDI-FO et SUD Education.

Si la directrice regrette que cette rencontre ait lieu si tardivement dans l’année, elle reconnait le manque d’anticipation de l’académie de Créteil.

Toutefois, au cours de cette rencontre, les précisions suivantes ont été obtenues :

- Concernant les étudiants-stagiaires ayant déjà un M2, quel qu’il soit (MEEF ou disciplinaire), vous n’aurez pas de mémoire, ni d’écrit professionnel à produire.
Vous n’aurez pas à suivre l’option Recherche (sauf si vous le souhaitez).
La validation des UE ne devrait pas se faire par une note. La validation est encore à définir, même s’il est déjà envisagé une validation par l’assiduité : la directrice a parlé de « compromis à trouver ». Pour le SNUipp-FSU, l’avis du directeur de l’ESPE en vue de la titularisation doit se fonder uniquement sur l’assiduité.

Il sera possible de demander une dispense de suivi de certaines UE en fonction des parcours antérieurs, par une demande écrite. Vous pourrez prochainement passer par le site internet de l’ESPE : il y aura un lien à utiliser en fonction de la situation (1er ou second degré…).

- Concernant les étudiants-stagiaires dispensés de diplôme, la directrice ne peut rien nous apprendre, mais nous précise qu’une réunion académique se tiendra la semaine prochaine.
Nous avons insisté pour que la clarification soit la plus rapide possible, l’attente étant déjà trop longue pour nombre de nos collègues.

- Concernant les étudiants-stagiaires devant valider leur M2, les demandes de clarification et d’allègement du parcours ont été fortes.
Premier point, le mémoire : les étudiants demandent qu’il s’agisse clairement d’un mémoire professionnel, pas de recherche. La directrice précise qu’il s’agit principalement de « se saisir des résultats de la recherche », dans une démarche réflexive.
Deuxième point : il faut clarifier les modalités de ce mémoire, que les stagiaires puissent se projeter dans leur année particulièrement difficile.
En effet, comment faire quand on a choisi un sujet de mémoire en M1, et que l’affectation en classe ne permet pas de traiter ce sujet ? Faut-il tout recommencer ? Les étudiants qui n’ont pas eu d’option de recherche en M1 doivent-ils « faire 2 années en 1 » ?
Combien de pages sont attendus ? Etc...

- Concernant les PES renouvelés, à mi-temps en classe, le SNUipp ayant obtenu une réponse claire dans le 77, nous demandons à ce qu’elle soit confirmée dans le 93 et le 94 : dans le 77, ces collègues ne doivent passer que 4 UE : les UE « professionnalisantes » 10, 13, 15 et 17. Cela représente 150h au lieu de 250.

La tenue de la classe, la préparation de la classe, le travail autour du mémoire, le suivi des cours... La colère est là quand les stagiaires sont empêchés de préparer sérieusement leur classe par une charge de travail trop élevée.

La demande d’un discours clair et identique par tous les intervenants autour de cette formation est particulièrement forte, et attendue pour la semaine prochaine. L’attente depuis la rentrée a déjà été bien trop longue.

Les SNUipp-FSU 77, 93 et 94 remercient les stagiaires de leur confiance : continuez à élargir collectivement la mobilisation, et à approfondir vos échanges avec les formateurs.
Nous nous tenons à votre disposition pour l’organisation des manifestations que vous déciderez.
Nous vous informerons de notre côté de toute nouvelle avancée obtenue par la FSU.

Bon courage à tou-te-s et à bientôt !