Mobilisation 12 février

samedi 8 février 2014
popularité : 51%

Le 4 février, plus d’une soixantaine d’étudiants, formateurs, représentant les ESPE du Mans, de Poitiers et de Bordeaux, ont manifesté devant l’école supérieure de l’éducation nationale (ESEN), où était rassemblé l’ensemble des directeurs des ESPE. Ils ont dénoncé toutes les difficultés d’une réforme de la formation initiale qui n’a pas les moyens des ambitions affichées.
Une délégation de 10 étudiants et formateurs a été reçue par M. Jolion et M. Louvaux, responsables au MESR. Porteuse des témoignages de leurs ESPE mais aussi de l’ensemble des ESPE ayant communiqué les dysfonctionnement qu’elles rencontrent, elle a défendu l’exigence d’une formation initiale de qualité (volume de formation, amélioration conséquente de la qualité des stages et de leur suivi...) s’appuyant sur un budget suffisant.
S’il y a eu manifestement écoute, les réponses formulées sont restées bien en deçà des enjeux.
Les étudiants rassemblés font l’analyse que la poursuite de la mobilisation est indispensable. Ils appellent à une nouvelle journée de mobilisation le 12 février, lors de la réunion à Paris du comité de suivi de la mise en place des ESPE.
Les syndicats de la FSU soutiennent cette initiative. Ils invitent à construire partout où c’est possible la mobilisation pour exiger une remise à plat de nombre de points de la réforme de la formation des enseignants.
Ils vous invitent à signer en ligne la pétition "des exigences pour une formation ambitieuse de la réforme de la formation" et à populariser auprès des étudiants les arguments sur lesquels nous nous mobilisons.

POUR SIGNER LA PÉTITION EN LIGNE

cliquez ici

POUR COMPRENDRE : POURQUOI CETTE PETITION

lire les arguments