Témoignage d’une contractuelle admissible de l’académie d’Orléans-Tours

vendredi 7 février 2014
popularité : 61%

Bonjour,
Je viens à vous pour faire part de mon expérience en tant que contractuel admissible en lettres.
En signant ce contrat, nous savions que les rouages n’allaient pas manquer au cours de l’année.
Celle-ci est très compliquée à gérer, les cours à préparer sans formation, voir son tuteur avec un emploi du temps qui n’est pas compatible, aller à l’université, préparer l’oral, écrire le mémoire professionnel de 60 pages...
Je pense que l’Education Nationale s’est servie de nous, étudiants, pour combler les heures vacantes de l’année scolaire 2013-2014.
Notre bien-être, nos révisions, notre ambition sont mis à rude épreuve et notre moral est véritablement en baisse depuis janvier.

Pourquoi faire autant de sacrifice, si c’est pour se rendre à l’oral et finir par échouer ( car manque de révisions !) ?
Pourquoi scier la branche sur laquelle nous étions assis ?
Pourquoi nous mettre responsable de classe, nous juger apte à enseigner si ce n’est pour nous enlever ce droit en juin ?

Et en septembre, où vont-ils nous mettre ? Car beaucoup ont déménagé près de leur établissement.

Bref, cette année est vraiment difficile à vivre mais je sais désormais que ce métier je souhaite l’exercer malgré tout...