Toulouse : information syndicale FSU du 3 février 2014

lundi 3 février 2014
popularité : 85%

Toulouse : information syndicale FSU du 3 février 2014

Information syndicale FSU du 03/02 Site ESPE Croix de Pierre

Présents à la réunion : 8 formateurs, 3 personnes du secrétariat de l’ESPE, 20
étudiants, 2 représentants du SNUipp31.

Point de départ : Les étudiants de l’ESPE du Mans sont fortement mobilisés depuis 2 semaines et appellent à une journée d’action nationale le mardi 04/02 à l’occasion de la 1ère réunion de tous les directeurs des ESPE à Poitiers ce jour.
L’ESPE de Toulouse entre dans une phase critique : comme annoncé lors de la grève du 26 septembre dernier, il manque un quart des crédits nécessaires au bon fonctionnement pour cette année , sans compter que les effectifs d’étudiants ont augmenté d’au moins un tiers, voire doublés par rapport aux prévisions.
Cela a de nombreuses conséquences désastreuses à commencer par l’impossibilité d’assurer les cours prévus pour cette deuxième moitié d’année !!! Cours pour lesquels les étudiants ont payé des frais d’inscription. Les étudiants en M1 vivent au quotidien un bricolage permanent, avec des cours qui sautent, des groupes qui ont certains apports disciplinaires et pas d’autres. Et plusieurs questions essentielles restent sans réponse, malgré des promesses en ce sens faites aux représentants des étudiants au conseil d’école.
Par exemple, que va-t-il se passer pour ceux qui n’auront pas le concours en M 1 ? Et qui le repasseront en M2 ? Auront-ils les mêmes droits et les mêmes conditions de formation que les reçus au concours ?
Toujours plus incroyable, par manque de moyens la bibliothèque est déjà fermée (30% en moins de temps d’ouverture) et le personnel du self n’est plus assez nombreux pour que tous le monde puisse se nourrir tous les jours !!!
Du coté des formateurs, ils sont en sous effectif et ceux qui sont là sont déjà en sur régime, à la limite légal de leur temps maximal de service. Les visites prévues sur les stages, les préparations aux oraux ne pourront pas être assurés.
Comment en est on arrivé là ?
Aucun cadrage national assurant un niveau et des contenus de formation identiques sur tout le territoire laisse un flou très problématique,. Au niveau local, le principe de démocratie et de représentativité est tout simplement bafoué : dans le Conseil d’Ecole actuel nouvelle version, il y 14 élus pour 16 nommés par le rectorat. Les élus, représentants des personnels et usagers de l’ESPE sont minoritaires et donc dépossédés de leur possibilité d’action.
Formation annoncée pour l’année prochaine : on est loin du compte !
L’ année de M1 se résumera de manière quasi-exclusive à préparer, en un temps très réduit , des épreuves de concours très sélectives, tout en validant une année de master. L’année de M2, avec seulement un mi-temps en formation sans qu’on sache sous quelle forme et à quel moment de l’année et des stagiaires encore utilisés comme moyens d’enseignement sur l’autre mi-temps auront également le M2 à valider, rien que ça !!
Les formes d’action envisagées
Dans un contexte pareil, la mobilisation est une nécessité et les étudiants en M1 et les formateurs présents aujourd’hui, sous réserve que leurs rangs grossissent, y sont résolument décidés ! Il y a urgence à agir avant que le concours ne soit trop proche et en sachant que les grandes décisions concernant l’ESPE vont se prendre d’ici le mois d’avril.
Afin de décider parmi toutes les actions proposées ci-dessous, les étudiants se chargent d’appeler à une Assemblée Générale Lundi 10 février à 12h30, amphi Montaigne à l’ESPE Croix de Pierre.

Le Snuipp propose de relayer l’information à toutes et tous et de tirer le tract d’appel à l’AG écrit par les étudiants.

Actions envisagées (liste non exhaustive !) :
- Demander une audience à la Rectrice, au directeur de l’ESPE, au président d’UTM et pourquoi pas à tout le monde en même temps (si possible ?) pour que personne ne puisse se renvoyer la balle ;
- Délégation du collectif intervenant lors du prochain conseil de l’ESPE et/ou lors du Conseil de formation de l’université qui a en main une part des crédits ;
- Grève/action/blocage médiatisés pour relayer l’interpellation du ministère et de l’opinion publique commencée à l’ESPE du Mans.


PDF - 143.4 ko
Compte-rendu réunion d’information syndicales Toulouse 3/02/2014

Documents joints

Compte-rendu réunion d'information syndicales (...)